La douceur qui fascine et le plaisir qui tue

IMG_1470

Je dois vous avouer que c’est GRÂCE à Raf Simons que je suis ici. Je suis en double licence de droit histoire de l’Art ce qui veut dire en français normal “pas de vie sociale” et donc pas le temps pour ces “futilités”.
Pour l’anecdote donc, j’étais censée suivre mon premier cours de méthode en Histoire de l’Art (sens caché pour nous faire avaler gentiment toutes les théories de philosophie de l’Art), quand je me suis soudainement rappelée du défilé Dior Haute Couture (été 2014) que j’avais raté de la veille. J’ai bien évidemment toujours été passionnée par la mode, mais en ce début de semestre je broyais du noir et comptais abandonner mon ambition de réaliser ce rêve.
Ce défilé est arrivé comme une révélation, un feu d’artifice plein d’espoir. C’était la plus grosse claque de ma vie. Il faut dire que l’ambiance s’y prêtait. Dans le noir de l’amphi avec une amie, la musique de Perc à fond dans les oreilles. J’avais les yeux écarquillés pour ne pas en louper une miette. Je n’arrêtais pas de lui dire “mais Marie, mais c’est fantastique, tu vois comme ça bouge? Tu vois comme c’est léger?? Est-ce que tu vois les détails, oh mon Dieu que c’est beau ! Est-ce que tu vois ce que je vois ??” (c’est niais)
Une sorte d’orgasme visuel.

Dans ma lancée et ayant toujours aimé dessiner, j’ai décidé de prendre des cours de stylisme. Et figurez-vous que mon prof a travaillé avec Raf Simons sur cette collection. Je ne vais pas vous rapporter ce que je lui ai dit, ce serait me répéter. Le hasard fait bien les choses.

IMG_1471

Cette collection respire. Elle est légère et aérée en même temps d’être très subtilement sculptée. Les tissus bougent si bien avec le mouvement des mannequins. Les découpes au laser donnent cet effet presque trompe-l’oeil, innovant. Il n’y a rien qui dépasse. Pas un sac, pas un froufrou en trop. Vous noterez aussi que même les chaussures sont très discrètes. Une fine lanière de métal ou de cuir le long de la jambe pour donner cette continuité à la recherche de pureté dans le vêtement.

IMG_1463

IMG_1459

IMG_1460

Pour la petite histoire, Raf Simons s’est inspiré de demi-lunes esquissées sur des croquis de Christian Dior. Demi-lunes + Raf Simons = meilleur défilé de l’Histoire de la mode. Ce type est un génie. Dites lui qu’il est mon dieu et cliquez ici

IMG_1464

IMG_1462

IMG_1461

IMG_1457

IMG_1465

Advertisements